Glace végétalienne crunchy à la banane et au quinoa



Bonjour à tous,

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit sur le blog peut-être par manque d’inspiration ou de motivation la période des fêtes a été particulièrement fatigante de mon côté car au-delà du travail j’ai eu une belle entorse à la cheville et ça a un peu compliqué mes plans.
J’en ai tout de même profité pour travailler sur ma chaîne youtube et sur le salon Créativa où je vais animer des ateliers de cosmétiques faits maison sur Montpellier à la fin du mois.

Je suis de retour aujourd’hui pour partager avec vous une recette végétalienne que j’ai réalisée récemment avec les produits de la de la marque nakd.
glace végétarienne banane quinoa coco

Connaissez vous la marque nakd? Je l’ai découverte l’année dernière sur le salon des allergies et des intolérances à Montpellier, cette marque anglaise venait de s’implanter sur Paris.
J’ai tout de suite accroché, les produits qu’ils proposent sont végétaliens, sans gluten (à l’exception d’une gamme à l’avoine) et sans lactose, les association sont osées et éveillent les papilles.
J’adore leurs raisins aromatisés au citron vert pour moi c’est le moyen de remplacer des bonbons à un apéro, il faut vraiment que vous les goutiez.
J’aime également leurs gamme crunchy enrichie en protéines végétales qui croustille sous les dents, ma barre préférée se nomme « Ginger bread » c’est pour sa richesse en épices et ce subtil goût de noix de pécan. Je vous recommande vivement d’aller faire un tour sur leur site pour y retrouver les gourmandises qu’ils y proposent.
produits nakd cannelle

Je vous propose de réaliser ici une recette saine et gourmande, Une glace crunchy à la banane et au quinoa accompagnée d’une chantilly onctueuse a la crème de coco.
Ce dessert est riche, soyeux et croquant.

Pour cela il faut:
3 bananes mûres préalablement congelées
1 à 2 tasses de lait végétal de quinoa (selon la consistance souhaitée)
1 cuillère à café de cannelle
1 barre nakd banana crunch
200 ml de crème de coco
1 cuillère à café de sucre de canne
Quelques nakd ball à la noix de coco
un peu de quinoa soufflé (topping facultatif)
un blender et un batteur

Préparation:
Mettez la crème de coco et les fouets du batteur au frais 20 minutes avant de commencer.
Tout d’abord mixez les bananes congelées avec le lait végétal au quinoa dans le Blender ( je tiens à remercier ma copine shirley de la chaine youtube « je suis modeste » qui m’a fait goûter la glace à la banane maison et a partagé sa méthode au blender avec moi), rajoutez la cannelle et émiettez la barre banana crunch puis lancez à nouveau votre blender quelques secondes pour obtenir une glace avec des morceaux crunchy.

Glace à la banane

Dans un bain-marie d’eau froide, disposez un récipient dans lequel vous allez battre la crème de coco pour la faire épaissir, elle prendra l’aspect d’une chantilly épaisse,
ajoutez-y une cuillère de sucre de canne et mélangez à nouveau pour le repartir de façon homogène.
chantilly végétale
Dans de jolis verres vous pouvez disposer la glace à la banane, la recouvrir de chantilly végétale ainsi que de quelques nakd ball à la noix de coco et d’un peu de quinoa soufflé.
glace végétalienne à la banane
Pour ma part, j’ai vraiment adoré faire cette recette, et j’ai pris d’autant plus de plaisir à la dévorer. L’alliance de la coco et la banane est juste merveilleuse, le lait de quinoa apporte une touche céréalée et de l’équilibre au tout, la barre crunchy amène cette expérience croquante que j’apprécie tant.

chantilly végétale à la coco

Si vous êtes tenté d’essayer cette recette, j’aurai plaisir à avoir votre avis.

C’est pour moi également l’heure de vous parler de mon mode d’alimentation qui a changé depuis maintenant près de deux ans.
on se demande souvent comment une personne peut arrêter de consommer de la viande ou des produits laitiers du jour au lendemain pour ma part je vois ça comme un éveil, chaque personne y trouve son rythme.
Quand j’y réfléchis tout a commencé par la découverte du psoriasis et des intolérances au gluten ainsi qu’au lactose, ma mère est intolérante et moi même j’ai des crises de psoriasis qui sont souvent en rapport avec l’alimentation, à cette époque je confectionnais déjà des cosmétiques naturels et je m’intéressais énormément à la découverte des ingrédients que contiennent les produits que nous consommons que ce soit de façon alimentaire ou cosmétique.
Cela m’a amené également à lire des livres sur l’alimentation végétarienne et végétalienne, ça a bien chamboulé ma vision des choses, ça a aussi fait remonter beaucoup de souvenirs en moi. J’ai l’impression que c’est ma soif d’apprendre et de prendre conscience sincèrement de ce qu’est la vie qui a changé mon mode d’alimentation.
Mes parents étaient de grands passionnés notamment par les reptiles, les oiseaux, les poissons.
En fait par les animaux en général ils faisaient beaucoup d’élevage à la maison tout simplement par passion nous avons donc toujours eu beaucoup d’animaux et vécu avec eux, c’est fou tout ce que j’ai pu en apprendre, cette forme de communication, ces moments de partages avec eux, tout cet amour..
Je me suis d’ailleurs toujours posé la question de leur souffrance et de leurs sentiments.
J’ai un souvenir bien ancré en moi qui m’avait vraiment inquiété au lycée, en cours de philosophie on nous a appris la thèse qui indique que les animaux ne sont pas doués de conscience, et je déplore que l’on propose ce type de cours aux jeunes. Il est trop facile de faire souffrir les animaux en pensant qu’ils ne le ressentent tout simplement pas.
J’ai toujours trouvé cette thèse complètement ridicule et dénuée de sens.
A ce jour j’essaie au maximum d’éviter tout aliment pouvant faire souffrir les animaux, je suis contre l’élevage intensif et le gaspillage alimentaire que l’on entretient.
Il y a aussi un gros point santé car vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a un gros débat sur la consommation de produits laitiers ainsi que sur la viande rouge, je ne souhaite pas me nourrir d’animaux malades et en souffrance permanente, je pense que les émotions se transmettent aussi dans l’alimentation comme peuvent le ressentir les personnes à qui ont a donné un organe, il y a une sorte de communion.
À ce jour je ne consomme plus de viande, de poisson de crustacés j’évite également les produits en contenant. Je ne me qualifie pas réellement de végétalienne car il m’arrive de manger du fromage du miel et d’utiliser des œufs dans certaines recettes,  tout ça de façon occasionnelle.
Cela a beaucoup changé mes habitudes, au début le chantier était vaste, difficile de changer ses habitudes, de trouver des alternatives sans s’exclure en partie de ses proches, de ses collègues. Je trouve que ça m’a permis de voir les choses autrement, de m’intéresser à de nouveaux aliments, ça m’a rapproché de moi même et de ce que je souhaite vraiment et c’est ce qui est important.
Je vais m’arrêter ici sur ce sujet, si vous avez des question ou si mon expérience vous intéresse, n’hésitez pas à m’en faire part ou à me poser vos questions si elles ont un but constructif pour vous ou pour moi même.
Je vous avoue que je trouve ce sujet délicat et j’ai encore du mal à m’exprimer clairement dessus.. je suis contente d’avoir pris le temps de vous en parler un peu,

J’espère que cet article vous a plu,
Pensez à me donner votre avis, cela fait toujours plaisir de savoir que vous êtes passé par là,

je reviendrai dans la semaine vous parler du salon créativa et vous proposer de gagner des entrées,

En attendant je vous souhaite une belle journée,

Marine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *