Baume respiratoire aux huiles essentielles 8


Bonjour à tous,

Malgré les événements terrifiants et ma tristesse en ce moment,
Je viens partager comme convenu la confection d’un baume respiratoire réalisé avec des huiles essentielles,
C’est également un baume qu’on peut utiliser pour délasser les muscles ou  en application sur le plexus solaire quand on se sent fatigué tout simplement.baume respiratoire

Formulation pour 50ml:

Beurre de karité:                                     27 gr
Huile vegetale de calophylle:                  15,3 gr
Poudre ayurvedique de kapoor kachli:     2 gr
Huile essentielle de basilic tropical:         7 gouttes
Huile essentielle d’eucalyptus globulus:  7 gouttes
Huile essentielle de sapin pectiné:          6 gouttes
Huile essentielle de romarin verbénone: 5 gouttes

Comment procéder:

Le beurre de karité joue le rôle de base dans la texture du baume, faites le fondre pour y incorporer facilement l’huile végétale de calophylle ainsi que la poudre de kapoor kachli, quand le mélange a un peu refroidi ajoutez y les huiles essentielles une à une en mélangeant bien entre chaque ajout.
Il n’est pas nécessaire d’ajouter de vitamine E car le beurre de karité et l’huile végétale choisie sont peu sensibles à l’oxydation.
Faites couler dans un contenant adapté, je vous propose de privilégier un contenant en verre pour que les huiles essentielles n’entrent pas en réaction avec le récipient.

Ici c’est une belle synergie de 4 huiles essentielles,
le basilic tropical est une huile essentielle dont je ne me passe pas, je l’adore. Son odeur est puissante et j’apprécie l’utiliser en diffusion car elle nous transporte ailleurs, elle est apaisante et on sent qu’elle agit sur la respiration très rapidement. C’est aussi mon allié pour les crampes liées au cycle menstruel je l’applique à l’aide d’une huile végétale en massant doucement dans le sens des aiguilles d’une montre le bas du ventre et de mon côté ça me calme dans la 1/2 heure qui suit.
Ici je l’ai choisie car elle combat le stress et la fatigue et agit sur les troubles respiratoires et musculaires.
L’huile essentielle d’eucalyptus globulus est indispensable en cas de maladies respiratoires, elle est rafraîchissante, anti infectieuse et expectorante.

HE sapin pectiné bio
L’huile essentielle de sapin pectiné récemment sortie chez aroma-zone je l’ai reçue en tant que fée az et c’est elle qui m’a inspirée la confection de ce baume. Je l’ai choisie parmi une sélection de plusieurs nouveautés tout d’abord pour sa provenance Française ce qui équivaut à une empreinte carbone plus faible, ensuite car elle assainit l’atmosphère, facilite la respiration et prévient les infections hivernales et ce qui m’a vraiment interpellé dans la description de cette huile essentielle c’est qu’elle est réputée augmenter le seuil vibratoire des habitations et cela m’intéresse beaucoup.
En ouvrant l’huile essentielle j’ai été surprise par son odeur, ce n’est pas une odeur agréable, ce sont des notes végétales humides, je ne l’ai pas encore essayé en diffusion,  en revanche une lectrice sur les réseaux sociaux m’a dit s’être sentie entourée d’une forêt de sapins, ce qui est plus positif.
La dernière huile essentielle utilisée est celle de romarin verbénone qui est un bactéricide puissant, elle est anti-infectieuse et antiseptique.

J’ai utilisé de la poudre de kapoor kachli en dispersion dans le baume. Le kapoor kachli provient d’une espèce sauvage de gingembre, elle est utilisée en médecine ayurvédique pour ses propriétés bénéfiques contre les troubles respiratoires.

J’ai choisi l’huile végétale de calophylle pour sa richesse en actifs anti-infectieux, elle facilite  également la circulation et joue le rôle d’anti-inflammatoire, c’est un antalgique doux, elle est idéale pour réduire les douleurs musculaires.IMG_1108

J’ai dosé ce baume avec 2% d’huiles essentielles, si vous y êtes sensible vous pouvez réduire la proportion à 1 % en divisant par deux la quantité d’huile essentielle.
Si au contraire vous trouvez que ce n’est pas assez puissant vous pouvez doser votre baume respiratoire jusqu’a 5%.
Ce baume ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes,

Il s’applique sur le plexus solaire, derrière la nuque, dans le dos ou  encore sur les poignets, en prévention des infections virales, pour soulager des douleurs musculaires et articulaires et pour décongestionner, assainir et apaiser les voies respiratoires
Ce baume se conserve au moins 6 mois.

J’espère que cet article vous a plu,
Je reste à disposition pour toutes questions, vous pouvez les poser dans les commentaires, j’y répondrai dès que possible.

Pour ne rater aucun article, il-y-a un onglet en haut à droite vous permettant de vous abonner à la newsletter.

En vous souhaitant un dimanche reposant,

Marine


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Baume respiratoire aux huiles essentielles

    • marine Auteur du billet

      Coucou Sabrina,
      Merci pour ta visite sur le blog, je suis contente de savoir que la recette te plait, d’accord j’ai hâte de voir ce que tu nous prépare 🙂
      Bonne soirée

    • marine Auteur du billet

      Bonsoir Séverine,
      Merci beaucoup pour ton commentaire, oui j’avais envie d’y ajouter une touche ayurvédique je suis contente de savoir que ça t’inspire 🙂
      Passes une bonne soirée

  • Chlorophylle

    J’aimerais bien remplacer la poudre de Kapoor Kachi par un autre ingrédient. Est-ce possible ? J’avais pensé à de l’Aloe vera pour faire une sorte de gel…
    Et à la place du Basilic, je mettrai plutôt du Ravintsara… Puis-je alors remplacer la poudre ayur-védique ? Merci!

    • marine Auteur du billet

      Coucou Chlorophylle,
      Désolée de répondre tardivement,
      Tout d’abord je tiens à te souhaiter une excellente nouvelle année!!
      Tu peux tout à fait remplacer la poudre ayurvédique de kapok kachli par autre chose, en revanche si l’ingrédient que tu rajoutes contient de l’eau comme le gel d’aloe vera, penses bien à y ajouter également un conservateur type cosgard.
      Bonne semaine,
      Marine

  • Chlorophylle

    Merci beaucoup pour ta réponse! A part l’Aloe vera, aurais-tu une idée de remplacement pour cette poudre – que je n’ai pas ? Merci encore!
    J’ai bien noté qu’il faut ajouter un conservateur à l’Aloe vera. Mais n’en contient-il pas déjà (j’utilise le Gel de chez Aroma-Zone) ? Merci encore
    Tous mes voeux pour une année pleine de créativité, de joies et de plaisirs!
    Chaleureusement.

  • marine Auteur du billet

    En réfléchissant tu peut rajouter l’aloe vera en poudre ou en gel en effet il est supposé contenir un conservateur donc tu peut tout à fait l’ajouter en dispersion. Il-y-a beaucoup de chose que tu pourrais rajouter comme un peu plus de beurre ou d’huile végétale, un actif liposoluble comme de la squalane végétale ou du concentré de phytostérols, ou bien des poudres sèches.
    Tout dépend de ce que tu veux que cet actif ou cette matière ajoute à ta tambouille, tu aimerais ajouter quoi exactement si c’est la fraicheur l’aloe vera c’est parfait 😉
    Merci beaucoup pour tes voeux <3